Homepage    |     Tarifs    |     Clinique    |     Contact    |     Accès    |     Email    |     Liens

|  Nederlands  |  English  |




Cellulite et peau d'orange
_________________
__________ INTRODUCTION __________

Minces ou rondes, jeunes ou dans la force de l'âge, rares sont les femmes qui échappent à ces calamités. La cellulite colle malheureusement à la peau, mais ce n'est pas une fatalité.


  La cellulite affecte le tissu adipeux de notre organisme, nos cellules graisseuses, qui grossissent de façon exagérée : elles stockent, et se groupent en "lobules graisseux" donnant à notre peau ce vilain aspect de peau d'orange, parfois même douloureux.





__________ CAUSES __________

Les causes sont diverses : prédispositions génétiques, mauvaise circulation sanguine et lymphatique, diététique, stress, manque d'exercice, dérèglement hormonal...

 
Cette hypertrophie est due à une dérégulation des processus de stockage par rapport au déstockage, dans les cellules graisseuses. Le caractère local de ce problème, fait que même très mince, une femme peut présenter des zones de cellulite.
Ces processus de stockage et libération des graisses sont surtout sous dépendance hormonale et circulatoire, mais bien d'autres facteurs peuvent intervenir dont les états psychologiques et métaboliques.

En cas de cellulite vraiment importante, les médecins peuvent vous aider à en déterminer la cause et à trouver les moyens d'y remédier. La combinaison d'un certain nombre de remèdes peut s'avérer très efficace.

Ces différents facteurs favorisants vont provoquer un gonflement exagéré des cellules graisseuses dans certaines zones du corps (en particulier le bas du corps chez la femme).

 

 

 
 
__________ PREVENTION __________

  L'alimentation

Faisons la différence entre cellulite et excès de poids. On peut avoir de la cellulite sans être trop gros; mais l'excès de poids, trop de gras, trop de sucres, favorisent la cellulite. Sans pour autant adopter une vie monastique, optez pour une diète riche en céréales complètes (qui favoriseront un bon transit), en légumes et fruits frais, en poissons, viandes grillées et laitages allégés et sucres lents (pâtes et riz). C'est bon, c'est sain et pas triste du tout. Mais cela demande de la persévérance et un minimum de discipline.

 

L'exercice physique

Même si le sport n'est pas la panacée, l'activité physique régulière est un excellent moyen de lutter contre la cellulite en favorisant la circulation et l'oxygénation des cellules. Une demi-heure de marche tous les jours à bon rythme, 45 minutes de natation ou d'aquagym 2 fois par semaine, 15 minutes d'abdo-fessiers au quotidien sont un bon programme d'entretien.  

C'est trop ?… Dommage mais troquez au moins votre repas de midi 3 fois par semaine pour une grande marche rapide. Profitez des situations passives (bus, télévision, voiture) pour contracter vos fessiers régulièrement et souvent. Les petits exercices au jour le jour font les muscles " béton ".

Les crèmes anti-capitons

Elles ne délogeront pas une cellulite installée depuis longtemps, mais elles peuvent améliorer franchement l'aspect de la peau si toutefois vous les utilisez deux fois par jour et en cure d'au moins 4 semaines.
Les formules - dont un grand nombre à base de caféine- sont aujourd'hui très au point, même si le produit miracle n'existe pas.
  Nous vous recommandons entre autres: Lipofactor spécial capitons, Glucoblock de Vichy, Roc rétinol anticellulite, Body lift 10 de Liérac, Extrême Minceur d'Elancyl (en mini dosettes), et aussi pour leur formule " plaisir " Corps minceur de Caudalie aux extraits de pépins de raisins et le gel minceur Aroma Fit de Lancôme aux extraits d'agrumes.

Les massages

Non, ils ne font pas maigrir... seulement le masseur.
Certains se révèlent toutefois efficaces car ils diminuent congestion et oedème, si les séances sont régulières et le traitement poursuivi sur une durée suffisante (3 mois à raison de 2-3 séances par semaine et un suivi régulier par la suite).
  Les drainages lymphatiques bien effectués, en améliorant la circulation de la lymphe, peuvent donner d'excellents résultats sur des cellulites dites infiltrées (rétention d'eau).





__________ TRAITEMENTS MEDICAUX DE LA CELLULITE __________


Et le sport

L'activité physique régulière vient difficilement à bout d'une cellulite bien installée et localisée. Le sport est néanmoins une bonne prévention et un des moyens de traitement car il agit sur plusieurs facteurs de la cellulite.
  Il améliore la circulation artérielle et veineuse en général, et favorise l'oxygénation des tissus. Il augmente la lipolyse (à partir de 30 minutes environ d'activité sportive moyenne) et il préserve la masse musculaire, ce qui assure une bon métabolisme de combustion (l'organisme " brûle " mieux ses calories lorsque la masse musculaire est importante).
Les crèmes

Elles agissent généralement par un effet lipolytique (c'est-à-dire qu'elles augmentent la capacité des cellules graisseuses à libérer la graisse qu'elles contiennent), ou bien par effet sur la micro-circulation locale (l'augmentation de la circulation locale va favoriser la décongestion des tissus et leur drainage, et lutter contre l'oedème), soit par les deux effets associés.

 

Les crèmes activant la micro-circulation et/ou le retour veineux sont souvent utilisées, ainsi que les préparations ayant un effet anti-oedémateux. Elles tendent donc à réduire le facteur aggravant circulatoire sur la cellulite.

La caféine est le principe actif qui semble être le plus prescrit. Ses propriétés sont aujourd'hui bien connues: diminue l'oedème, régularise le tonus vasculaire, et augmente la lipolyse et de plus, limite le stockage des graisses.

Il faut choisir des crèmes ou des gels ayant un bon pouvoir de pénétration de leurs principes actifs à travers la peau. Ce sont des traitements réalisables chez soi et régulièrement, qui peuvent être de bon compléments des techniques citées, ou un excellent relais.  
Retour au menu

Des médicaments à prendre contre la cellulite?

Dans tout problème cellulitique, il faut savoir traiter les troubles circulatoires généraux veineux, capillaires ou lymphatiques qui sont généralement des facteurs d'aggravation. De même, des troubles hormonaux peuvent exister et doivent alors être combattus.

 

La cellulite connaît donc de multiples causes. Généralement associée à des troubles circulatoires, elle peut aussi relever de troubles hormonaux, voire de problèmes de la statique, comme les pieds plats par exemple.

Votre médecin diagnostiquera tout d'abord les facteurs aggravants ou responsables de votre cellulite, pour pouvoir les traiter, ensemble ou indépendamment, avec les moyens thérapeutiques dont il dispose…

Ces traitements doivent être prescrits selon chaque cas. Ils améliorent considérablement les résultats de tout traitement local.

 

 

La mésothérapie

C'est un des premiers traitements médicaux contre la cellulite. Il s'agit d'effectuer des micro-injections dans le derme, de produits à visée circulatoire et décongestive.

  Il faut effectuer une bonne dizaine de séances, à une semaine d'intervalle.
Pour entretenir les résultats, une (à deux) séance mensuelle est généralement conseillée.
On l'utilise surtout pour améliorer la micro-circulation locale, ceci permet un assouplissement et un meilleur drainage des tissus. Elle est donc plus intéressante pour les zones situées sur le bas du corps surtout s'il existe des troubles circulatoires.  
Les traitements d'électro-physiothérapie

Diverses méthodes sont proposées aujourd'hui pour traiter la cellulite, utilisant les courants électriques (électrolipolyse) ou les ultrasons. Ils sont appliqués grâce à des électrodes (plaques ou aiguilles selon les cas) placées sur les zones à traiter.

 

Certains appareils d'électrothérapie agissent aussi par effet stimulant sur les muscles sous-jacents. Cette action de musculation passive peut donc compléter l'action citée plus haut. Il faut, là aussi, effectuer 8 à 10 séances, en traitement d'attaque, puis un entretien mensuel est nécessaire.


Les principes sont généralement les mêmes : améliorer la micro-circulation locale de façon à drainer les tissus cellulitiques (action anti-oedémateuse) et à les décongestionner.

 
Il a été décrit une augmentation de la lipolyse par l'effet des courants électriques.
 

La vacuothérapie (endermologie)

C'est une des méthodes les plus récentes. C'est un traitement mécanique agissant par massage (type palper-rouler) et drainage des tissus afin de les assouplir et de les décongestionner.
Les appareils utilisés aspirent la peau à la façon d'une ventouse tout en se déplaçant, massant ainsi les zones cellulitiques

 
L'assouplissement des tissus permet d'améliorer progressivement l'aspect matelassé de "peau d'orange". La microcirculation locale est stimulée par ces massages. Cette méthode est aussi employée dans un but de "tonification" des tissus.

 
Dix à quinze séances sont nécessaires à raison d'une à deux fois par semaine.  





__________ STRATEGIE __________


Quelle stratégie adopter?

Certaines personnes répondent mieux que d'autres à certains types de traitement.

 
Ce sont des méthodes douces, mais qui demandent un minimum de persévérance! N'oubliez pas les traitements d'entretien, qui permettent de conserver les résultats et d'éviter l'aggravation du phénomène.

Cela vous paraît trop fastidieux? Vous êtes d'un tempérament plus "fonceuse"? Alors optez pour la liposculpture, qui travaillera votre cellulite au niveau de sa base: la graisse profonde!

Le médecin devra donc reconnaître les diverses causes de votre problème de cellulite, choisir et tester le traitement qui semble le mieux vous convenir.

 

 
 
Retour au menu




Vous désirez des renseignements spécifiques vous concernant?
Venez nous rencontrer en consultation!



Homepage    |     Tarifs    |     Clinique    |     Contact    |     Accès    |     Email    |     Liens